Boiteries des bovins

Boiteries des bovins

Prendre soin des pieds
des vaches au quotidien !

L’identification des boiteries en dynamique devrait être faite tout au long de l’année sur des surfaces planes, dans le bâtiment ou sur les chemins permettant d’accéder au pâturage. Le meilleur moment est quand elles sortent au pâturage après la traite, quand les vaches n’ont pas de pression au niveau de la mamelle.

Les taureaux devraient également être observés régulièrement car la présence de boiteries sur les taureaux peut fortement impacter la reproduction.

Une bonne observation du troupeau permet la détection précoce des vaches atteintes, une prise en charge rapide des boiteries et une meilleure guérison. Toutes les boiteries doivent être détectées, de la plus légère à la plus sévère. Si une vache boite il faut enregistrer son numéro et l’examiner le plus tôt possible.

Si vous avez le moindre doute,
il faut lever le pied !

Pour mieux appréhender la manière de reconnaître une vache boiteuse en mouvement, nous vous conseillons de regarder les extraits des vidéos ci-dessus, réalisées en Nouvelle Zélande par DairyNZ.

Les indicateurs « en dynamique » :
Les niveaux de gravité de la boiterie :
 

D’après une vidéo réalisée par DairyNZ, « Healthy hoof lameness scoring ». Disponible sur : https://www.dairynz.co.nz/animal/cow-health/lameness/lameness-scoring

 

Six indicateurs pour reconnaître une  vache boiteuse en mouvement

Pour détecter les boiteries en dynamique, il est nécessaire d’observer la démarche de l’animal ainsi que sa ligne de dos. La reconnaissance d’une vache boiteuse en mouvement passe par l’observation de 6 indicateurs. Beaucoup de ces indicateurs sont subtils et nécessitent de regarder attentivement les animaux :

 

Différents niveaux de gravité de la boiterie

Selon l’intensité de ces indicateurs, différents niveaux de boiteries pourront être identifiés, chaque niveau engendrant une attitude adaptée :

Auteurs : B. Dassé, R. Guatteo, M. Martin
Les conditions de réussite >